Accueil

Ce site se propose de faire connaître des recherches demeurées inédites jusqu’alors, portant essentiellement sur les céphalopodes (ammonites et bélemnites), mais aussi sur d’autres groupes zoologiques, ainsi que sur la biostratigraphie des terrains crétacés du sud-est de la France (domaine delphino-provençal).

Il sera régulièrement alimenté à partir des données déjà disponibles, portant sur des recherches menées pendant cinq décennies.Licence Creative Commons


 

Actualités

Jauberticeras telescopus (GENY) ?

Hommage à Philippe Gény : Nous vous proposons de découvrir ou de redécouvrir ce naturaliste niçois méconnu, du récit romanesque de la découverte des restes de sa collection saccagée au sauvetage d’une petite Ammonite, 'Ammonites telescopus', dont le type décrit par Gény en 1873, est ensuite tombé complètement dans l’oubli avant d’être miraculeusement sauvé !

Jauberticeras telescopus18   

Bélemnites : Le genre Pseudobelus

L'étude de population des bélemnites du genre Pseudobelus du sud-est de la France est toujours en cours... mais pour le plaisir et en attendant la suite, ce magnifique spécimen de Pseudobelus bipartitus du Valanginien inférieur, le plus grand trouvé à notre connaissance puisque mesurant presque 14,5 cm. 

3101bis

Le genre Pseudoduvalia

36700 x2 1Le genre Pseudoduvalia regroupe de curieuses petites Bélemnites polygonales, très polymorphes, décrites pour la première fois par H. de BLAINVILLE. 

Les observations menées à partir de 274 spécimens nous ont permis la réalisation de cette étude : 

LA POPULATION DE PSEUDODUVALIA DE L’HAUTERIVIEN INFERIEUR DU SUD-EST DE LA FRANCE

Publications associées

A consulter directement en ligne ou à télécharger, le texte intégral et les planches de la thèse de doctorat de Dominique Gayte :

LE VALANGINIEN ET L'HAUTERIVIEN DE LA BORDURE CEVENOLE MERIDIONALE

BIOSTRATIGRAPHIE, PALEONTOLOGIE, SEDIMENTOLOGIE


 

Conobelus pseudoheres

38426Voici une bélemnite très rare, puisqu’elle n’est connue à ce jour - à notre connaissance - que par un seul spécimen complet (rostre, phragmocône et proostracum), décrit et figuré par A. Lukeneder en 2005. La présence de Conobelus Pseudoheres, (dix rostres trouvés dans le Sud-Est de la France) mérite d’être signalée.

Duvalia Grasi

Duvalia grasi 

 

Figurations de quelques spécimens d'une bélemnite rare dans le Sud-Est de la France :

Duvalia Grasi (Duval-Jouve, 1841)


 

Dernières pages ajoutées
ou mises à jour

Dernières photos ajoutées