HYPOPHYLLOCERAS PAQUIERI

Sommaire

Spécimens figurés dans les planches suivantes de l'Atlas des faunes d'ammonites pyriteuses :
planche 6 -planche 7 - planche 8 - planche 9 - planche 10 - planche 11 - planche 13

Auteurs cités

  • Sayn G., 1920 - Diagnose originale
  • Petitclerc P., 1926

Fiche complète, à télécharger : Hypophylloceras paquieriHypophylloceras paquieri

SAYN G.

Contributions à l’étude des Céphalopodes Paléocrétacés du Sud-Est de la France. (Matériaux pour servir à la connaissance du Crétacé inférieur).
Mém. pour servir à l’expl. de la Carte Géol. détaillée de la France, 1920

p. 198 – 199,

 pl. I,  fig. 8 – 11

 

PHYLLOCERAS PAQUIERI

Blieux,
environs de Castellane
 Hp sayn1

Diagnose originale :

Hp sayn2

Note : En 1920, G. Sayn a créé l’espèce PAQUIERI au sein du genre PHYLLOCERAS – tel qu’on l’entendait à l’époque. Il a rangé au sein de son nouveau taxon l’ammonite CARLAVENTI d’Orbigny, espèce non figurée du Prodrome de paléontologie et lui a également assimilé le PHYLLOCERAS ERNESTI du Djebel Ouach.

Effectivement, l’étude des populations du sud-est de la France, montre qu’au stade très juvénile HYPOPHYLLOCERAS PAQUIERI est largement ombiliqué et pourvu de nombreux sillons coudés sur les flancs : il s’agit alors des stades connus sous le nom d’ERNESTI (Sayn, 1890) d’Algérie et LATE UMBILICATUM  PERVINQUIERE (1907) de Tunisie. Au cours du développement, l’ombilic se referme, les sillons s’atténuent puis disparaissent et on passe alors au stade PAQUIERI (Sayn).

 

p. 199 – 200

 

 

Pl. I, fig. 12 – 13

 

 

 

PHYLLOCERAS KILIANI
 nov. sp.

 

 Blieux, Clumanc

 Hp sayn3

Note : En 1920, G. Sayn a proposé l’espèce PHYLLOCERAS KILIANI, dont il a figuré deux exemplaires de Blieux et Clumanc, pour une forme qui ne sort pas du cadre de son espèce PAQUIERI. Du reste, le petit exemplaire juvénile de Clumanc qu’il représente correspond tout à fait à un LATE UMBILICATUM  PERVINQUIERE.

Les sillons plus abondants chez KILIANI que chez PAQUIERI ne correspondent qu’à des variations individuelles.

PETITCLERC P.

Note sur la présence de Nautilus Julii Baugier, dans le Bathonien des environs de Belfort ; suivie de la description d’espèces nouvelles ou intéressantes du Callovien des Deux-Sèvres, de Maine-et-Loire, de l’Ardèche, etc ; et enfin de l’énumération de certaines ammonites rares ou peu connues du Crétacé des Basses-Alpes.
Impr. Marcel Bon, Vesoul, 1926, p.20-21
 

Pl. II, fig. 21

PHYLLOCERAS PAQUIERI, Sayn sp.

Blieux
 Hp ptclerc1

Note : Bonne figuration de l’espèce de Sayn donnée par Petitclerc, à partir des récoltes d’Honnorat-Bastide.

 

L’espèce paquieri a été proposée par G. Sayn en 1920 en même temps que d’autres de l’étage Aptien (morienzense, aptiense).
Elle offre un intérêt tout particulier du fait des modifications morphologiques intervenant au cours de sa croissance.
Au stade tout à fait juvénile, la coquille montre un large ombilic, des tours arrondis – au point que l’aspect évoque presque un Lytoceras – et des sillons (5 à 6 par tour) fortement coudés sur les flancs.
Mais rapidement, au cours de la croissance, l’ombilic se réduit et les flancs s’aplanissent.

Puis, les sillons s’effacent et sur la fin du phragmocône sont à peine perceptibles.
De sorte qu’à ce stade [spécimens 15 64 et 15 65 (pl. 7) de l’Atlas] l’aspect général est très différent de celui des juvéniles.
On comparera ces deux exemplaires correspondant à des phragmocônes pratiquement complets avec les figures données par M. Collignon en 1949 pour son Phylloceras robionense du Barrémien.