SALFELDIELLA GUETTARDI

Sommaire

Spécimens figurés dans les planches suivantes de l'Atlas des faunes d'ammonites pyriteuses :
planche 13 - planche 14 - planche 15

Auteurs cités

 

  • Raspail F V., 1831
  • D'Orbigny A., 1840 - Diagnose
  • Sayn G., 1920 - Diagnose

Fiche complète, à télécharger : Salfeldiella guettardiSalfeldiella guettardi

RASPAIL F. V.

Histoire naturelle des Ammonites et des Térébratules suivie de la description des espèces de ces deux genres recueillies dans les départements des Basses-Alpes, de Vaucluse et de la Lozère.
Paris et Bruxelles, 1866, p. 28 - 29
 

Pl. II, fig. 8 a – b

 AMMONITES GUETTARDI, Nob.

 Castellane

(Basses-Alpes), Lafare (Vaucluse), Allan (Drôme)
 Sg raspail1

Note : Il s’agit de la figuration d’origine de 1831, redonnée en 1866 par Raspail, de cette espèce classique des marnes aptiennes. Le type vient de Castellane, c’est-à-dire, probablement de la localité de La Baume.

ORBIGNY A. D’

Description zoologique et géologique de tous les animaux mollusques et rayonnés fossiles de France. Terrains Crétacés.
Paléontologie Française, t. 1er, 1840, p. 169 - 170

Pl. 53, fig. 1 – 3

AMMONITES GUETTARDI, Raspail

Vergons (Basses-Alpes),
Carpentras, Gargas (Vaucluse), Clansayes (Drôme)

Fig. 2. Le même, vu du côté de la bouche, montrant le dessus d’une cloison.
Fig. 3. Sinuosités, d’une cloison, grossies pour monter la forme des lobes et des selles.

Sg orb1

Sg orb2

Diagnose : 

Sg orb3

Note : Description et figuration par d’Orbigny de l’espèce GUETTARDI (Raspail, 1831)

SAYN G.

Contributions à l’étude des Céphalopodes Paléocrétacés du Sud-Est de la France (Matériaux pour servir à la connaissance du Crétacé inférieur).
Mém. pour servir à l’expl. de la Carte Géol. détaillée de la France, 1920, p. 197

Pl. I, fig. 5 – 7

PHYLLOCERAS GUETTARDI

 Cité dans tous les gisements.

Sg sayn1

Diagnose :

Sg sayn2

Note : En 1920, G. Sayn dans sa révision des Céphalopodes du Crétacé du Sud-Est de la France, a donné de bonnes figurations du Phylloceras Guettardi, très caractéristiques de la variabilité de l’espèce. 

L’espèce a été placée ultérieurement, suivant les spécialistes, soit dans le genre Holcophylloceras (Spath, 1927), soit au sein de Salfeldiella (Spath, 1927).