Historique - Figurations

DUVALIA GRASI (DUVAL-JOUVE,1841)

     L’espèce Belemnites grasianus a été créée par J. Duval-Jouve en 1841. La position stratigraphique du taxon a été précisée par l’auteur qui l’a estimée « fort remarquable », dans la mesure où « elle ne se trouve que dans les deux ou trois couches les plus élevées du calcaire blanc dur » considéré par Duval-Jouve « comme la limite supérieure de la formation néocomienne ». Au-dessus de ces couches calcaires, l’espèce se rencontre dans les marnes aptiennes de tous les affleurements des environs de Castellane. Mais elle y est toujours rare au sein de la très abondante population des Belemnites semicanalicatus Blainville. De ce fait, une étude statistique du matériel du Sud-Est de la France ne peut être envisagée.

 

     Actuellement l’espèce de Duval-Jouve est rangée au sein du genre Duvalia. Morphologiquement le rostre de Duvalia grasi (Duval-Jouve, 1841) offre peu de différences avec celui de Duvalia lata (Blainville, 1827). Mais les deux espèces occupent des positions stratigraphiques bien différentes : alors que celle de Blainville – déjà apparue à la base du Crétacé dans l’étage Berriasien - ne dépasse pas le Valanginien inférieur, celle de Duval-Jouve est limitée au Barrémien terminal et à l’Aptien.

 

     Duvalia grasi (Duval-Jouve) présente une particularité intéressante au niveau de la distribution géographique. Alors que l’ensemble des représentants du genre Duvalia est strictement localisé dans le domaine mésogéen, Duvali grasi a gagné le domaine boréal et présente en fait son développement maximal en Allemagne. L’espèce a été figurée par V. Uhlig des schistes de Wernsdorf dans les Carpates.

Diagnose originale et figurations

DUVAL-JOUVE J., 1841

Bélemnites des terrains Crétacés inférieurs des environs de Castellane (BASSES-ALPES). p. 63, pl. VII, fig. 1-4

 

 

BELEMNITES GRASIANUS

Blieux, Blaron (au-dessus de Castillon), Vergons, La Garde, Robion

 

   Explication des figures 

Planche VII

  • fig. 1, individu jeune ;
  • fig. 2, adulte ;
  • fig. 3, variété à extrémité obtuse mamelonnée ;
  • fig. 4, déformation

.Duvalia Grasi - figuration originale

     Diagnose originale :

Grasi2

Figurations de V. Uhlig (1883), tirées de l’ouvrage «Die cephalopodenfauna der Wernsdorfer Schichten ».

  • Fig. 5 : D. Grasi, Mallenowitz
  • Fig. 6 : D. Grasi, Grodischt

figurations de Uhlig

 

Sommaire