Spécimens complets ou remarquables

DUVALIA LATA (BLAINVILLE, 1827)

      Sommaire 

     Soit au total 46 spécimens, dont la plupart provenant de sites où l’espèce n’avait jamais été figurée et souvent même jamais citée. Les planches sont présentées dans l’ordre alphabétique des localités.

 

Planche 1

AULAN (26)

Planche 2

AULAN (26) BARRET-SUR-MEOUGE (05) CASTELLANE (04) GROSPIERRES (07) LABOREL (26)

Planche 3

LABOREL (26) LAUX-MONTAUX (26) MONTBRUN (26) MONTMAUR (05) MOUSTIERS-Ste MARIE (04) NOYERS-SUR-JABRON (04) PONTAIX-Ste CROIX (26)

Planche 4

St GENIEZ (04) Ste COLOMBE (05) SENEZ (04) SISTERON (04)

Planche 5

VALBELLE (04) VERGONS (04) VILLEPERDRIX (26)

Duvalia lata - Planche 1

 Sommaire 

Planche 1 : AULAN (26)

Figures 1, 2 :

Spécimen n°84307 – AULAN (26)

Grand adulte tendant vers la « variété » constricta.

Figures 3, 4 :

Spécimen n°77957 – AULAN (26)

Exemplaire trapu. Renflement postérieur marqué. Parasité.

Figures 5, 6 :

Spécimen n°84340 – AULAN (26)

Spécimen complet, en forme d’aiguille. Etranglement antérieur bien marqué.

Figures 7, 8 :

Spécimen n°84311 – AULAN (26)

Morphologie de l’holotype. Parasitisme très dense.

Figures 9, 10 :

Spécimen n°53752 – AULAN (26)

Figures 11, 12 :

Spécimen n°53751 – AULAN (26)

Excellent « jeune adulte » offrant la morphologie de l’holotype.

Figures 13, 14 :

Spécimen n°84308 – AULAN (26)

Idem.

Figures 15, 16 :

Spécimen n°77871 – AULAN (26)

Mêmes caractères que le spécimen 77957 (fig. 3,4) en moins accusés.

Figures 17, 18 :

Spécimen n°84306 – AULAN (26)

Grand adulte offrant la morphologie de l’holotype.

Figures 19, 20 :

Spécimen n°77872 – AULAN (26)

Morphologie comparable à celle du topotype de LEMOINE (1907).

Duvalia lata - Planche 2

 Sommaire 

Planche 2 : AULAN (26) BARRET-SUR-MEOUGE (05) CASTELLANE (04) GROSPIERRES (07) LABOREL (26)

 

Figures 1, 2 :

Spécimen n°3268 – BARRET-SUR-MEOUGE (05)

Intermédiaire entre la forme type et la « var. » constricta. Parasité.

Figures 3, 4 :

Spécimen n°3016 – GROSPIERRES (07)

A peu près comparable au spécimen 22163 (fig. 18-19).

Figures 5, 6 :

Spécimen n°84309 – AULAN (26)

La morphologie est celle de l’holotype.

Figures 7, 8 :

Spécimen n°43543  – LABOREL (26)

Individu fortement parasité.

Figure 9 :

Idem, détail grossi – LABOREL (26)

Brachiopode inarticulé du type Crania.

Figures 10, 11 :

Spécimen n°87769  – LABOREL (26)

Tout à fait remarquable par sa conservation de l’apex. L’aspect général aciculiforme du rostre est encore très net.

Figures 12, 13 :

Spécimen n°43540  – LABOREL (26)

Figures 14, 15 :

Spécimen n°43595  – LABOREL (26)

Très intéressant par sa morphologie semblable à celle de l’holotype.

Figures 16, 17 :

Spécimen n°30411  – CASTELLANE (04)

Topotype du « vallon du Cheiron », tout à fait comparable à la « var. » constricta.

Figures 18, 19 :

Spécimen n°22163  – LABOREL (26)

Intermédiaire entre la morphologie de l’holotype et celle de la « var. » constricta.

Duvalia lata - Planche 3

 Sommaire 

Planche 3 : LABOREL (26) LAUX-MONTAUX (26) MONTBRUN (26) MONTMAUR (05) MOUSTIERS-Ste MARIE (04) NOYERS-SUR-JABRON (04) PONTAIX-Ste CROIX (26)

Figures 1, 2, 3 :

Spécimen n°51761 – MOUSTIERS-Ste MARIE (04)

La morphologie est celle de la « var. » constricta, peu accusée.

Figures 4, 5 :

Spécimen n°52670 – MONTBRUN (26)

Figures 6, 7 :

Spécimen n°17477 – NOYERS-SUR-JABRON (04)

Morphologie de la « var. » constricta. Parasitisme très dense.

Figures 8 :

Spécimen n°51761 – MOUSTIERS-Ste MARIE (04)

Détail grossi.

Figures 9, 10 :

Spécimen n°52669 – MONTBRUN (26)

Spécimen complet, en forme d’aiguille. Etranglement antérieur bien marqué.

Figures 11, 12 :

Spécimen n°78366 – LAUX-MONTAUX (26)

Excellent spécimen de conservation parfaite. 

Figures 13, 14 :

Spécimen n°43538 – LABOREL (26)

Figures 15, 16 :

Spécimen n°4922 – PONTAIX-Ste CROIX (26)

Figures 17, 18 :

Spécimen n°53363 – MONTBRUN (26)

Intermédiaire entre la forme type et la « var. » constricta. Parasité.

Figures 19, 20 :

Spécimen n°3015 – MONTMAUR (05)

Par sa très forte dilatation postérieure et le rétrécissement antérieur du rostre, serait assimilable au type extrême correspondant à la « var. » zeugitana.

Duvalia lata - Planche 4

 Sommaire 

Planche 4 : St GENIEZ (04) Ste COLOMBE (05) SENEZ (04) SISTERON (04)

Figures 1, 2 :

Spécimen n°88119 – Ste COLOMBE (05)

Correspond à la « var. » constricta.

Figures 3, 4 :

Spécimen n°54288 – Ste COLOMBE (05)

Offre des caractéristique contrastées : région postérieure très renflée ; étranglement antérieur bien net. Correspond bien à la « var. » constricta.

Figures 5, 6 :

Spécimen n°30695 – SENEZ (04)

Excellent adulte conforme à l’holotype.

Figures 7, 8 :

Spécimen n°88017 – Ste COLOMBE (05)

Morphologiquement intermédiaire entre l’holotype et la « var. » constricta.

Figures 9, 10 :

Spécimen n°88187 – Ste COLOMBE (05)

Excellent exemplaire à région postérieure dilatée. Etranglement antérieur net.

Figures 11, 12 :

Spécimen n°87327 – Ste COLOMBE (05)

La région postérieure marque dès ce stade un renflement sensible.

Figures 13, 14 :

Spécimen n°38396 – Ste COLOMBE (05)

Figures 15, 16 :

Spécimen n°30281 – St GENIEZ (04)

La forme générale du rostre est plus gracile.

Figures 17, 18 :

Spécimen n°3011 – SISTERON (04)

Excellent adulte de grande taille offrant la morphologie de l’holotype.

Figures 19, 20 :

Spécimen n°30696 – SENEZ (04)

Idem spécimen 30695, au même gisement. Parasité.

 

Duvalia lata - Planche 5

 Sommaire 

Planche 5 : VALBELLE (04) VERGONS (04) VILLEPERDRIX (26)

Figures 1, 2 :

Spécimen n°38696 – VERGONS (04)

Bel adulte offrant la morphologie de l’holotype. Individu malformé à pointe bifide. Parasité

Figures 3, 4 :

Spécimen n°3018 – VERGONS (04)

Correspond à la morphologie de l’holotype.

Figures 5, 6 :

Spécimen n°38971 – VERGONS (04)

Idem.

Figures 7, 8 :

Spécimen n°38465 – VILLEPERDRIX (26)

Figure 9 :

Spécimen n°38969 – VERGONS (04)

Détail grossi de l’apex bifide.

Figures 10, 11 :

Spécimen n°3263 – VALBELLE (04)

Excellent spécimen de conservation parfaite.

Figures 12, 13 :

Spécimen n°38970 – VERGONS (04)

Tout en offrant strictement la morphologie de l’holotype, cet exemplaire est remarquable par la déviation de l’apex (malformation consécutive à une blessure).

Figures 14, 15 :

Spécimen n°57126 – VILLEPERDRIX (26)

Le plus grand exemplaire étudié, offre la morphologie de l’holotype. Parasité.

Figures 16, 17 :

Spécimen n°32142 – VALBELLE (04)

Excellent « jeune adulte » offrant la morphologie de l’holotype.

 

La population du Sud-Est de la France