Céphalopodes crétacés

Le genre Castellanibelus

Etude d'une population de Bélemnites du genre Castellanibelus

du Crétacé inférieur du Sud-Est de la France

 

Marie-Claire Thomel-Picollier

Publication en ligne : Research Gate et Céphalopodes crétacés 

Résumé

L'étude d'une population de plus de 1700 rostres du genre Castellanibelus récoltés dans le Valanginien du SE de la France, conduit à une révision complète du genre. La méthodologie basée conjointement sur l'observation, l'analyse statistique et la confrontation avec les travaux antérieurs, débouche sur une compréhension de l'ontogénèse et sur une révision de la composition taxonomique. La description de l'espèce type, Castellanibelus orbignyanus (DUVAL-JOUVE, 1841) est précisée, deux "variétés", proposées par TOUCAS sont élevées au rang d'espèce : Castellanibelus suborbignyanus (TOUCAS, 1890) et C. jouvei (TOUCAS, 1890).

La présence d'un taxon plus archaïque à la base du Valanginien nécessite la création d'une nouvelle espèce,  C. toucasi, sp. nov.

Castellanibelus (Belemnites) picteti (Mayer, 1866) tombe en synonymie avec orbignyanus ; ?Castellanibelus bonti JANSSEN, 2007 et  Castellanibelus vaubellensis JANSSEN 2018 sont invalidés. Conobelus triquetus WEISS, 1991 est rendu à son genre d'origine.


 

  • Nom du fichier : MC Picollier, Le genre castellanibelus
  • Taille : 2.63 Mo
Télécharger

 

Plan

INTRODUCTION - HISTORIQUE

MATERIEL

  1. Origine
  2. Répartition géographique
  3. Répartition stratigraphique

METHODOLOGIE

A. Mesures et critères retenus

  1. Caractères externes
  2. Caractères internes

B. Analyse des données

ETUDE DE POPULATION

A. Evolution ontogénique du rostre

  1. Rapports transersaux (dépression et dilatation)
  2. Rapports longitudinaux (longueur du rostre et profondeur alvéolaire, longueur de la partie apicale, position du mucron et de l'axe interne, position du sillon et fente alvéolaires). 
  3. Description de l'ontogénèse

B. Composition taxonomique

  1. Les variables-clés (répartition stratigraphique et dépression, longueur relative de la partie postérieure, variables complémentaires, conclusions)
  2. Comparaison avec les travaux antérieurs : 

CONSIDERATIONS PALEO-ECOLOGIQUES

REVISION DU GENRE CASTELLANIBELUS

CONCLUSIONS - REMERCIEMENTS - BIBLIOGRAPHIE

APPENDICE

PLANCHES