Le tueur et sa victime ?

Trouvés à quelques centimètres l’un de l’autre, ces fragments de voûte palatine d’un poisson, PYCNODUS CYLINDRICUS (PICTET et CAMPICHE), et le rostre d’une bélemnite, DUVALIA EMERICI (RASPAIL), portant des traces de morsure des deux côtés.

Le prédateur vorace s’est-il étouffé avec sa proie ou s’agit-il d’une simple coïncidence ?  

Pycnodus cylindricus

Duvalia emerici