Une découverte surprenante

Présence d’une Bélemnite appartenant au genre ACROTEUTHIS

au sein du crétacé inférieur (Valanginien) du Sud-Est de la France

 

     En 1892, A. Pavlow et G. W. Lamplugh ont publié une étude fondamentale sur les argiles de Speeton (Angleterre) et leurs équivalents. Dans ce travail, ils ont notamment dressé un parallèle entre les faunes de bélemnites boréales du Yorkshire et celles des environs immédiats de Moscou.

     Déjà, en 1889, dans ses études sur les couches jurassiques et crétacées de la Russie, A. Pavlow avait figuré à titre comparatif des spécimens de Belemnites lateralis (Phillips) de Speeton et de Polivna, en considérant que l’espèce anglaise était identique au Belemnites corpulentus (Nikitin), créée postérieurement à celle de Phillips. 

Figurations de Pavlow

Fig. 1 : Belemnites lateralis Phill. (corpulentus Nik.). Angleterre, Speeton

Fig. 2 : Belemnites lateralis Phill. (corpulentus Nik.). Russie, Polivna.

     Ces très gros rostres de Bélemnites ont été ultérieurement attribués à divers genres.  
     

     Dans son classique « Traité de géologie », Emile HAUG les rangeait au sein du genre Cylindroteuthis.  

    Marcel Lissajous, d’après ses notes publiées à titre posthume par F. Roman en 1925, plaçait la Belemnite lateralis (Phillips) au sein du genre Pachyteuthis.

  Enfin, dans sa grande monographie des Bélemnites crétacées britanniques, H. H. Swinnerton a rangé tout un ensemble de taxons proches de la Belemnites lateralis au sein du genre Acroteuthis stolley.

 

Figurations de Swinnerton

Fig. 3 : Acroteuthis lateralis, neotype, Speeton Clay.

     Les Acroteuthis dont Swinnerton a donné d’excellentes représentations photographiques, correspondent à des rostres de très grande taille, propres au domaine boréal du Crétacé inférieur européen. Dans le Yorshire et plus spécialement au niveau des affleurements de Speeton, ils sont cependant associés à certaines Bélemnites du domaine mésogéen, appartenant notamment au genre Hibolites.

 

     Dans le Sud-Est de la France et plus particulièrement dans les environs immédiats de Castellane, les Bélemnites appartenant au genre Hibolites sont extrêmement communes au sein des marnes hauteriviennes. Mais jamais aucun exemplaire du genre Acroteuthis n’y a été noté.

     Aussi, la récolte déjà ancienne (1978) d’un fragment de rostre correspondant à la région apicale d’un indiscutable Acroteuthis mérite-t-elle d’être signalée. Ce spécimen a été récolté dans le Valanginien inférieur du Col Lazarier, commune de Villeperdrix, Drôme (26).

Spécimen n°5952 – Villeperdrix (26) - coll. Thomel

et montage à partir des photographies figurées par Swinnerton et du fragment de rostre trouvé dans le sud-est de la France.

Fichier téléchargeable : Presence d un acroteuthis dans le sud est de la francePresence d un acroteuthis dans le sud est de la france (777.94 Ko)